Top 10 Des Meilleures excuses des debiteurs

  • lundi 4 mai 2015 | Marketing team

Les failles, les dénis et les menaces. Tous nos avocats sont confrontés aux prétextes les plus créatifs de la part des débiteurs. Certains prétextes peuvent faire rire mais d’autres peuvent s’avérer très gênants. Et voici le top 10 des excuses données par les débiteurs :

10. Je n’en sais rien
Pour ne pas perdre la face, la responsabilité des problèmes financiers est souvent rejetée sur d’autres personnes. Le bureau de poste figure en pole position des boucs émissaires. « Je n’ai jamais rien reçu de la part de Bierens », ou « J’ai bien reçu des recommandés , mais les enveloppes étaient vides ». Parfois les débiteurs manquant de créativité et recourent à des clichés en guise d’excuses. « Je n’ai pas vu de lettres. Mon chien a dû avaler le courrier».
 
 
9. La facture est payée et l’affaire est conclue
Les banquiers sont souvent tenus responsables de l’absence de paiement. « J’ai fait transférer l’argent il y a quelques jours. Si vous ne l’avez pas encore reçu, la banque doit avoir fait une erreur ». Quand ce n’est pas une excuse telle que: l’ordinateur du débiteur qui tombe en panne au moment exact où nous lui demandons d’envoyer une preuve de paiement. Qui dira que les coïncidences n’existent pas ?
 
8. Le numéro de téléphone n’est pas correct
Des défaillances techniques servent aussi souvent de prétextes. Non seulement les ordinateurs tombent en panne en général quand on transfère les sommes dues, mais souvent les lignes de téléphone ont également tendance à se connecter d’une façon ou d’une autre à d’autres appareils. Quand nos appels deviennent plus pressants, les numéros de téléphones changent subitement d’attribution. « M. X ? Connais pas ». Ce qui est étonnant, c’est que si nous appelons à partir d’une autre ligne téléphonique, M. X a tout d’un coup récupéré l’attribution de son numéro de téléphone.
 
7. Retour à l’expéditeur
Souhaitez-vous devenir introuvable ? Les lettres nous sont parfois retournées avec la mention que le destinataire n’habite plus à l’adresse indiquée. Si le débiteur a déménagé et a omis de transmettre sa nouvelle adresse aux autorités, cela pourra ralentir le processus. Cependant, la partie de cache-cache prend très rapidement fin, si le nom de la société est toujours affiché à l’adresse d’origine.
 
6. Allons devant les Tribunaux
Voilà une excuse qui pourrait marcher avec une agence de recouvrement de créances ordinaire, mais l’on tente aussi « d’effrayer » avec une telle menace. « Si vous osez me contacter encore une fois à propos de cette facture, vous aurez à vous défendre devant les Tribunaux. Vous avez envie de payer les frais d’une procédure qui démontrera que je ne dois rien du tout à votre client ? Allez-y ! » Il est frappant de voir le débiteur changer d’avis en un rien de temps quand nous répondons que nous attendons avec impatience l’assignation.
 
5. Montrez-moi où est l’argent
Ceci n’est pas une excuse pour ne pas payer, mais une façon créative de se trouver l’argent nécessaire pour pouvoir payer. L’un de nos débiteurs avait une facture importante à payer à l’un de nos clients, mais affirmait qu’il avait un problème de trésorerie. Alors il a inventé un modèle très lucratif pour générer des revenus. A chaque contact de notre part, il essayait de nous facturer 300,- € par heure pour son conseil professionnel.
 
4. K.O.
Il est difficile d’inventer une raison valable pour ne pas payer. Certains débiteurs ont besoin de soutenir leurs faibles arguments avec l’usage de la force « A partir de maintenant vous me laissez tranquille, ou je demanderai à quelques-unes de mes connaissances de venir vous voir pour vous faire comprendre mon point de vue ».
 
3. Plutôt mourir
Certains débiteurs ont une peur bleue de devoir payer et vont jusqu’à publier leur nécrologie afin de nous convaincre de leur décès. Vous vous imaginez le choc quand le débiteur, supposé décédé, est ressuscité pour faire ses achats de Noël. Vous ne le croirez pas, mais ceci n’est le seul exemple d’excuses morbides que nous ayons eu.
 
2. Cybercafé ‘de la Brousse ’
Nous avons reçu une excuse très plausible par email. « Je ne peux pas payer la facture, parce que je suis à l’étranger, dans la brousse. Il m’est donc impossible de contacter ma banque ». Les cybercafés d’aujourd’hui ne sont plus ce qu’ils étaient.
 
1. Quelle horreur
Des problèmes mentaux ou physiques sérieux peuvent fournir une raison valable pour un paiement tardif. Mais que pensez-vous de celle-ci ? « J’ai une phobie étrange. Je n’ose pas ouvrir ma boîte aux lettres, parce que j’ai peur de ce qui pourrait se trouver dedans. C’est pourquoi je ne me suis pas aperçu qu’il y avait des factures impayées ».
Répondre